a
AccueilRessourcesEclairagesExclusif: Comment la région Ile-de-France a subventionné le film « Les Colons »

Exclusif: Comment la région Ile-de-France a subventionné le film « Les Colons »

Dans le cadre la « politique régionale de soutien au cinéma et l’audiovisuel », le documentaire anti-israélien d’Arte dont InfoEquitable proposait la semaine dernière une critique en avant-première a perçu 72.000 euros du contribuable francilien.

Le documentaire « Les Colons », diffusé ce mardi 27 septembre 2016 lors d’une soirée spéciale sur Arte, a bénéficié de nombreux soutiens en France.

Comme l’a indiqué InfoEquitable, la Région Ile-de-France a participé au financement de ce film, bien que son message très militant soit assez éloigné des préoccupations et des intérêts immédiats du contribuable francilien.

Le soutien de la Région figure en bonne place sur le générique.

 

participationidf

 

Au fait, quel est le montant de cette participation ?

InfoEquitable a eu accès au procès-verbal de la séance du conseil régional de novembre 2014 lors de laquelle la subvention a été allouée au film « Les Colons », produit par « Les Films du Poisson » et réalisé par le documentariste israélien Shimon Dotan.

 

sc20160925a13-11-39

sc2016-09-25a13-13-31

 

Signée par le président du conseil régional de l’époque, le socialiste Jean-Paul Huchon, cette subvention est d’un montant de 72.000 euros. Elle a été accordée au titre du « soutien à la création et à l’industrie cinématographique et audiovisuelle ».

sc2016-09-25a13-16-11

 

72.000 euros, ce n’est pas une somme démesurée. Mais elle assez conséquente. C’est environ un an de salaire net d’un cadre supérieur. Ou si vous préférez, trois ans de salaire moyen en France.

Qu’est-ce qui justifie cette subvention ?

L’aide du conseil régional vise à favoriser en priorité les films de fictions et les documentaires tournés en Ile-de-France, dont les images participeront à la notoriété et à l’aura médiatique de la région.

Seulement voilà, « Les Colons » est un documentaire de 102 minutes dont l’intégralité des images ont été tournées en Judée-Samarie et dans la région de Jérusalem.

 

sc2016-09-25a14-14-59

 

Quel intérêt pour la Région Ile-de-France ? Quel profit pour ses habitants de financer un documentaire dont le propos central est de dire tout le mal qu’il pense des populations juives (femmes et enfant compris) installées à plus de 3.500 kilomètres de là ?

 

sc2016-09-25a14-21-46

 

sc2016-09-25a14-20-31

 

La pratique serait en fait courante. Le téléspectateur francilien est curieux de tout, un tel documentaire lui ouvrirait l’horizon et favoriserait sa connaissance des grands problèmes de ce monde. Après tout, pourquoi pas ?

Mais les « critères » exigés pour obtenir une subvention nécessitent néanmoins un lien avec la région.

Si par exemple, plus de 50% des dépenses liées au film (montage, production…) ont lieu en Ile-de-France, alors c’est bon (cela favorise l’emploi, le développement des métiers du cinéma…).

Ainsi, dans son dossier déposé au conseil régional, la société de production des « Colons » a indiqué, dans la colonne « Nombre de jours de tournage/ de montage en IDF » :

sc2016-09-25a15-39-38248 jours de tournage/ montage, dont… 148 jours de montage en IDF

 

 

sc2016-09-25a13-14-36

 

Comme aucune image n’a été tournée en France, on suppose que les 148 jours sont bien exclusivement consacrés au montage des 102 minutes de documentaires.

148 jours pour monter 102 minutes, cela fait en moyenne… 70 secondes montées par jour.

On est loin de cadences infernales…

Certes, le documentaire est d’une très bonne qualité technique. Les 148 jours de montage incluent sans doute aussi les séances de mixage. Une musique originale a été ajoutée au commentaire… Tout cela prend du temps.

Mais 148 jours de montage, cela semble quand même un peu beaucoup.

Selon un producteur contacté par InfoEquitable :

« Il est toujours difficile d’apprécier le temps réel nécessaire pour monter un tel documentaire. Tout dépend de la durée des rushes.  Si le réalisateur a effectué des centaines d’heures d’interview, il est sûr qu’il lui faudra beaucoup de temps pour dérusher avant de procéder au montage proprement dit. Tout cela est compris dans les 148 jours. »

Et ce producteur conclut :

« Ce qui est sûr, c’est que cela semble des conditions extrêmement confortables. Je connais plus d’un réalisateur qui serait très heureux de bénéficier de 148 jours pour monter un documentaire de 2 fois 52 minutes… »

Pour tenter d’y voir un peu plus clair, il y a le plan de financement déposé par le producteur.
Ce plan détaille les dépenses en indiquant celles qui bénéficieront à la région Ile-de-France.

 

sc2016-09-25a13-19-56

 

Si l’on ajoute les « moyens techniques », les « laboratoires », et « autres dépenses », 58,68% du budget total du film seraient dépensés en région parisienne. Bon.

A quoi correspondent les 422.000 euros de « autres dépenses en IDF », sans lesquels le seuil des 50% de dépenses en Ile-de-France nécessaires à l’obtention de la subvention ne seraient pas atteints ? Dès que nous le saurons, nous en informerons les lecteurs d’InfoEquitable.

Le conseil régional a donc donné son accord et versé son obole de 72.000 euros.

 

sc2016-09-25a16-36-22

« aide régionale proposée » : 72 000,00 EUR

 

Une aide qui au bout du compte représente 6,51% du budget total du film (plus d’un millions d’euros).

Disons que la région Ile-de-France a été généreuse parce qu’elle aime le travail bien fait.

En plus, ce documentaire au ton très anti-israélien met en garde contre ces satanés Juifs de Judée-Samarie « principal-obstacle-à-la-paix-dans-la-région… » (la région du Moyen-Orient, pas la région Ile-de-France bien sûr – ndlr).

 

sc2016-09-25a14-20-55

 

Cela participe en quelque sorte d’une activité citoyenne.

Cela vaut bien 72.000 euros, non ?

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : © InfoEquitable

Images : extraites du documentaire « Les Colons »

Derniers commentaires
  • Huchon et la France socialiste sont devenus si pourris qu’ils puent l’islamisme
    Elle est belle cette France de merde socialiste avec notre région qui dépense notre argent 72000 euros pour insulter les vrais habitants de Judée Samarie
    2 jours après la cérémonie du souvenir des 6 millions de morts dont 80000 citoyens français envoyés dans les camps par notre douce France collabo voilà qu’Arte donne le coup d’envoi de films mensongers rappelant la période nazie de Goebbels et de Pétain Laval.
    Honte à cette France socialiste qui attise la haine et empêcher tout dialogue comme si son but était de détruire Israël faute d’avoir pu détruire ses citoyens juifs en 39-45.

  • Tout à fait!
    La CSA ne peut-elle être saisie?
    Ce serait absolument logique!
    Les arguments développés dans cet article sont trés convaincants!

  • J’ai regardé. Un film genre « What else do we not know from our detractors »…. Un film fait par et pour « politologues » « créationnistes »…

  • Ce n’est pas un documentaire anti-juif – pas d’amalgame 🙂 – c’est un documentaire qui montre les agissements d’Israël …
    Nuance équitable !

    • Pourquoi ? Il y a une différence ? Nous sommes les colons de la Martinique, de la Guadeloupe, de la nouvelle Calédonie, des îles Kerguelen, St Pierre et Miquelon, de la Guyane etc…

  • J’ai trouvé ce documentaire excellent. Difficile de ne pas charger les deux camps
    car les torts sont largement partagés. Les migrants ont bien compris la stratégie des colons
    et ils utilisent la même pour nous envahir.

    • A la différence des migrants les juifs israeliens sont chez eux en Judée Samarie
      Les colons sont les arabes migrants qui ont envahi le pays berceau des juifs et d’israel
      Ces colons arabes doivent partir

  • La région appelée « Ile de France » est occupée en grande partie par des immigrés musulmans qui se reproduisent a un rythme exponentiel . Seuls , les quartiers ouest de la capitale ne sont pas encore envahis et les pourris d’islamogauchistes qui dirigent cette région osent se préoccuper de façon haineuse des Juifs qui on rejoint la Judée Samarie , terre de leur ancêtres . S’ils veulent faire des documentaires dans des pays ou les droits de l’homme sont bafoués , ils feraient mieux d’aller dans les pays ou les Chrétiens sont exterminés ou ont été chassés qui sont tous des pays islamiques

  • Tous ces ignares qui appellent « colons » les Juifs israéliens se sont-ils penchés ne serait-ce qu’une seule fois sur l’Histoire de cette partie du Moyen-Orient ? Ont-ils ouvert une livre d’Histoire pour se renseigner avant de jouer au perroquet et de colporter des rumeurs et contre-vérités ? Non ! cent fois non ! Je leur propose donc un petit hors-d’œuvre qu’ils n’ont pas besoin d’aller chercher loin : qu’il tapent sur « Google » et cherchent le mot « Eurabia ». S’ils ne sont pas trop c. ou bouchés, ils en apprendront de belles, par exemple, comment l’Europe s’est mise d’accord pour « inventer » un peuple qui n’a jamais existé : les « imposteurs arabes palestiniens ».

  • Quand la France et d’autres pays d’Europe et d’amerique occupent des terres de pays étrangers, les colonisateurs sont naturellement appelés des colons. Les israéliens ont enfin retrouvé leur terre historique piratée depuis des siècles par tous les barbares sanguinaires de la terre, ils sont donc chez eux. Ils sont appelés des israéliens, pionniers et fiers de la renaissance de leur pays.

Commenter